votre maison votre maison votre maison votre maison votre maison

l'échauffement Biologique

  • De Diverses installations de chauffage appliquent pour l'échauffement des bâches et les serres en cas de nécessité. C'est pourquoi n'importe quel horticulteur doit aspirer pour que les bâches et les serres travaillaient sur l'échauffement biologique. En comparaison des installations de chauffage il à est plus bon marché beaucoup de fois, mais il est difficile de surestimer le profit pour les plantes, puisque pour le compte "уюЁхэш " du biocombustible il y a un échange naturel thermique, se détache l'acide carbonique nécessaire aux plantes, il y a une vapeur avec la mise en relief de l'eau humectant du sol que conduit à la réduction polivov et les concentrations dans les légumes des substances précieuses nutritives.

    Traditionnel, et, certes, le meilleur combustible biologique pour les bâches est le fumier, particulièrement de cheval. Mais que l'on peut remplacer sur les terrains de jardin le fumier si nécessaire ? Dans cette affaire les horticulteurs, et particulièrement les maraîchers, ont accumulé une expérience intéressante. La sortie était trouvée dans l'utilisation plusieurs de vie et les déchets industriels. Ces recettes sont assez diverses.

    En rapport avec ce que cette importante question demande l'éclairage qualifié, nous proposons dans le résumé certaines recommandations. Voici la liste non complète de maison et les déchets industriels, que l'on peut utiliser à titre du biocombustible : l'ordure de paille, la maculature (le papier du chiffon), le feu (les déchets du traitement du chanvre et le lin), luzgu (les déchets du traitement du tournesol), de laine oches (les déchets des fabriques de drap et de laine), otdubinu (les déchets de l'industrie du cuir), le fourré de kwas (les déchets des usines des jus de fruit et les vins), la tourbe, le bran de scie etc.

    Il faut se rappeler qu'aux déchets liquides il faut ajouter sec, mais à sec - liquide. Il est désirable vers toute cela aux documents à leur utilisation à titre du combustible biologique ajouter quand même un peu de fumier de n'importe quels animaux domestiques, qui possède la propriété de soutenir la température élevée dans le sol et peut mettre en relief la chaleur deux et même trois mois. On peut utiliser pour ces buts et le fumier de l'oiseau, mais avec le supplément de la paille ou les sciures de bois.

    Pour ceux qui a quand même un petit jardin, le biocombustible le plus accessible - les feuilles de bois. Dès l'automne il faut mettre les feuilles à la bâche sur 30 - 40 cm plus haut bord parubnja et un peu condenser. On peut mettre les feuilles à des tas sous l'avant-toit, sous la pellicule ou sous les obscénités.

    Avant de couvrir les bâches des croisées, les feuilles humectent, en mélangeant, et en outre pour l'accélération du procès de la combustion dans leurs quelques places arrosent avec l'eau chaude (2 - 3 seaux sur la croisée). Sur 6 - 7 jour à la bâche entassent la terre par la couche 8 - 10 voir la combustion Active du biocombustible des feuilles dure 35 - 40 jours.

    Les ordures ménagères Fermes - le papier, les morceaux du carton, les autres ordures de paille après le nettoyage selon les pierres menues, les restes des matériaux de construction, contient, en général, jusqu'à 60% des matières organiques. Dans ce cas aux horticulteurs il est nécessaire d'accomplir la règle rigoureuse : on peut utiliser les ordures ménagères et toutes ordures pour l'échauffement des bâches seulement avec la permission de l'inspection sanitaire.

    Les Ordures se réchaufferont bien, si son humidité 40 - 50%. C'est pourquoi avant le remplissage des bâches les ordures sèches mettent à un tas et arrosent, mais humide mélangent avec la paille, les sciures et d'autres documents secs.

    En train de la décomposition biothermique pendant 9 - 10 jours la température de la masse se lève jusqu'à 60 - 65° dans lui périssent les bactéries pathogènes et les oeufs des entozoaires (helminthes). À cette période il faut bourrer les bâches.

    Par la suite la température. Des ordures baisse jusqu'à 40° est soutenu à ce niveau pendant 50-55 jours. De ce temps bien assez pour la cultivation du plants et plusieurs primeurs.

    Tout biocombustible préparent dès l'automne. Pour qu'il ne perde pas les propriétés avant le bourrage des bâches, le biocombustible avec le supplément du fumier gardent à burtah, qui condensent soigneusement par la dameuse, mais les feuilles, les ordures, les sciures gardent par les secs. Le préparent pour l'utilisation comme il suit : pour le réchauffage le biocombustible trient par les fourches à des tas mous et humectent en cas de nécessité. Par 6 - 7 jours, quand la température dans un tas atteint 60 - 70° la fouille de la bâche ou la serre nettoient de la neige, sur le fond mettent les sciures ou un autre document sec, mais puis par les couches égales, en condensant un peu, mettent razogretoe le biocombustible.

    Après le bourrage il faut cacher la bâche par les croisées, puis infliger aux croisées les obscénités. Par 3 - 5 jours, quand le biocombustible dans la bâche se réchauffera et s'affaisseront encore plus fortement, ajoutent encore la portion razogretogo du biocombustible. Par 2 - 3 jours alignent toute la surface de la bâche, en versant de plus par une petite quantité exténuer. Et seulement après cela entassent la terre. La terre pour les bâches doit être facile, de gazon ou fait de la tourbe, le terreau et la terre de gazon (selon 7см chacun faisant). La stockent dès l'automne du compte 0,25 mg sur une croisée de serre. La terre doit être bien criblée, et la mettre il faut par la couche égale par l'épaisseur de 4 à 5 cm - pour la cultivation du plants et 10 - 12 cm pour la cultivation des légumes.

    Quand dans la bâche après le comblement de la terre la température atteindra 20 - 25° sèment les semences ou débarquent le plants préparé en serre. En l'absence de la serre dans la bâche élèvent en premier lieu le plants pour les terrains des terres de déblai, mais puis les primeurs.

    Les croisées De serre cachent les premiers temps par les obscénités. S'ils est absents, utilisent n'importe quel document protégeant contre le froid.

    Quelques mots sur les obscénités. Les obscénités l'appartenance tout à fait nécessaire de l'économie de jardin. Si vous vous êtes procurés l'économie de serre, cela, sans perdre le temps, procédez à leur fabrication. Ils sont nécessaires au recel des bâches, les serres, des tas de compost, temporaire burtov. Ils protègent contre le froid et de forts vents. De plus, directement sur eux on peut élever le plants.

    On peut faire les Obscénités du jonc, la paille de seigle, les nattes, les toiles de sac. Les touffes de la paille ou le jonc de la longueur nécessaire étalent sur la croisée en bois et relient par la ficelle. Une vieille pellicule de polyéthylène inapte pour le recel des serres et d'autres besoins économiques, on peut aussi utiliser pour la fabrication des obscénités. Pour cela sur le morceau de la pellicule correspondant au montant de n'importe quelle bâche ou la serre, la couche égale infligent la paille, le jonc, les tiges du maïs ou le tournesol. La couche de la couche ferment par une autre couche de la pellicule du même montant. Puis avec l'aide de grosses et longues aiguilles spécialement fabriquées pour ces buts, celui-ci "ъютхЁ" cousent par la ficelle. Telles obscénités imperméables - la protection irremplaçable des constructions de serre contre les pluies et la neige mouillée.

    En conclusion est trouvé nécessaire de dire que très plusieurs importants conseils nécessaires pour le terrain de jardin n'ont pas trouvé la réflexion dans ce paragraphe, puisque de la recommandation aux sujets : le placement des cultures sur le terrain, le traitement du sol sous les semences, les engrais, en particulier, la réception des composts, la protection contre les saboteurs et les maladies, les moyens de la cultivation des diverses plantes et les sujets plusieurs autres purement agronomiques ne faisaient pas partie du plan et le profil de la vraie édition. Chaque horticulteur et le maraîcher trouvera le document nécessaire dans la littérature spéciale périodique et de nombreuses allocations, de qui on prend nos conseils.


    Tous les documents du paragraphe " De serre ё=Ёюш=хыіё=тю"